Chambre de Compensation : Un Intermédiaire Essentiel sur les Marchés Financiers

La chambre de compensation : un aperçu

Une chambre de compensation est un intermédiaire désigné entre un acheteur et un vendeur sur un marché financier. La chambre de compensation valide et finalise la transaction, s’assurant que l’acheteur et le vendeur respectent leurs obligations contractuelles.

Chaque marché financier a une chambre de compensation désignée ou une division de compensation interne pour gérer cette fonction.

Comprendre la chambre de compensation

Les responsabilités d’une chambre de compensation comprennent la «compensation» ou la fin des transactions, le règlement des comptes de négociation, la collecte des paiements de marge, la réglementation de la livraison des actifs à leurs nouveaux propriétaires et la communication des données commerciales.

Les chambres de compensation agissent en tant que tierces parties pour les contrats à terme et les contrats d’options, en tant qu’acheteurs pour chaque membre compensateur vendeur et en tant que vendeurs pour chaque membre compensateur acheteur.

La chambre de compensation entre en scène après qu’un acheteur et un vendeur ont exécuté une transaction. Sa fonction est de remplir les étapes qui finalisent et donc valident la transaction. En agissant comme intermédiaire, la chambre de compensation offre la sécurité et l’efficacité qui font partie intégrante de la stabilité d’un marché financier.

Pour agir efficacement, une chambre de compensation prend la position opposée de chaque transaction, réduisant considérablement le coût et le risque de régler plusieurs transactions entre plusieurs parties. Bien que leur mandat soit de réduire les risques, le fait qu’ils doivent agir en tant qu’acheteur et vendeur au début d’une transaction signifie qu’ils sont soumis au risque de défaut des deux côtés. Pour atténuer cela, les chambres de compensation imposent des exigences de marge.

La chambre de compensation sur le marché à terme

Le marché à terme dépend fortement de la chambre de compensation car ses produits financiers sont à effet de levier. Autrement dit, ils impliquent généralement d’emprunter pour investir, un processus qui nécessite un intermédiaire stable.

Chaque échange a sa propre chambre de compensation. Tous les membres d’une bourse doivent régler leurs transactions par l’intermédiaire de la chambre de compensation à la fin de chaque séance de négociation et déposer auprès de la chambre de compensation une somme d’argent, basée sur les exigences de marge de la chambre de compensation, suffisante pour couvrir le solde impayé du membre.

Points clés à retenir

  • Une chambre de compensation ou une division de compensation est un intermédiaire entre un acheteur et un vendeur sur un marché financier.
  • En agissant comme intermédiaire, la chambre de compensation offre la sécurité et l’efficacité qui font partie intégrante de la stabilité des marchés financiers.
  • Pour atténuer le risque de défaut dans les opérations à terme, les chambres de compensation imposent des exigences de marge.

Exemple de chambre de compensation des contrats à terme

Supposons qu’un trader achète un contrat à terme. À ce stade, la chambre de compensation a déjà établi les exigences de marge initiale et de maintien.

La marge initiale peut être considérée comme une garantie de bonne foi que le commerçant peut se permettre de conserver la transaction jusqu’à sa clôture. Ces fonds sont détenus par la société de compensation, mais dans le compte du commerçant, et ne peuvent pas être utilisés pour d’autres opérations. L’intention est de compenser toute perte que le commerçant pourrait subir lors de la transaction.

La marge de maintenance, généralement une fraction de l’exigence de marge initiale, est le montant qui doit être disponible sur le compte d’un trader pour maintenir la transaction ouverte. Si les capitaux propres du compte du trader tombent en dessous de ce seuil, le titulaire du compte recevra un appel de marge exigeant que le compte soit réapprovisionné au niveau qui satisfait aux exigences de marge initiales.

Si le trader ne parvient pas à honorer l’appel de marge, la transaction sera clôturée car le compte ne peut raisonnablement pas subir de pertes supplémentaires.

Dans cet exemple, la chambre de compensation s’est assurée qu’il y a suffisamment d’argent sur le compte pour couvrir toute perte que le titulaire du compte pourrait subir sur la transaction. Une fois la transaction clôturée, les fonds de marge restants sont remis au trader.

Le processus a contribué à réduire le risque de défaut. En votre absence, l’une des parties pourrait se retirer de l’entente ou cesser de produire l’argent dû à la fin de la transaction.

Ceci est généralement appelé risque transactionnel et est évité grâce à l’intervention d’une chambre de compensation.

Chambres de compensation boursières

Les bourses comme la Bourse de New York (NYSE) ont des divisions de compensation qui garantissent qu’un négociant en bourse a suffisamment d’argent sur un compte pour financer les transactions qui ont lieu. La division de compensation agit en tant qu’intermédiaire, aidant à faciliter le transfert en douceur des actions et de l’argent.

Un investisseur qui vend des actions doit savoir que l’argent lui sera remis. Les divisions de compensation veillent à ce que cela se produise.