Définition de l’investisseur providentiel et de son fonctionnement

Qu’est-ce qu’un investisseur providentiel ?

Un investisseur providentiel (également connu sous le nom d’investisseur privé, d’investisseur d’amorçage ou de bailleur de fonds providentiel) est une personne fortunée qui fournit un soutien financier à de petites startups ou entrepreneurs, généralement en échange d’une participation au capital de l’entreprise. Les investisseurs providentiels se trouvent souvent parmi la famille et les amis d’un entrepreneur. Les fonds fournis par les investisseurs providentiels peuvent être un investissement ponctuel pour aider à démarrer l’entreprise ou une injection continue pour soutenir et faire traverser l’entreprise à ses débuts difficiles.

Points clés à retenir

  • Un investisseur providentiel est généralement une personne fortunée qui finance des startups en démarrage, souvent avec son propre argent.
  • L’investissement providentiel est souvent la principale source de financement pour de nombreuses startups qui le trouvent plus attractif que d’autres formes de financement plus prédatrices.
  • Le soutien que les investisseurs providentiels apportent aux startups encourage l’innovation qui se traduit par une croissance économique.
  • Ces types d’investissements sont risqués et ne représentent généralement pas plus de 10 % du portefeuille de l’investisseur providentiel.

Comprendre les investisseurs providentiels

Les investisseurs providentiels sont des personnes qui cherchent à investir dans les premières étapes des startups. Ces types d’investissements sont risqués et ne représentent généralement pas plus de 10 % du portefeuille de l’investisseur providentiel. La plupart des investisseurs providentiels disposent de fonds excédentaires et recherchent un taux de rendement supérieur à celui des opportunités d’investissement traditionnelles.

Les investisseurs providentiels offrent des conditions plus favorables par rapport aux autres prêteurs, car ils investissent généralement dans l’entrepreneur qui démarre l’entreprise plutôt que dans la viabilité de l’entreprise. Les investisseurs providentiels se concentrent sur l’aide au démarrage des startups, plutôt que sur les bénéfices potentiels qu’ils peuvent tirer de l’entreprise. Essentiellement, les investisseurs providentiels sont à l’opposé des investisseurs en capital-risque.

Les investisseurs providentiels sont également appelés business angels, investisseurs providentiels, investisseurs privés, investisseurs d’amorçage ou business angels. Ce sont des personnes, généralement fortunées, qui injectent des capitaux dans de nouvelles entreprises en échange d’actions de propriété ou de dettes convertibles. Certains investisseurs providentiels investissent via des plateformes de financement participatif en ligne ou créent des réseaux d’investisseurs providentiels pour lever des capitaux.

Origines des investisseurs providentiels

Le terme “ange” vient du théâtre de Broadway, lorsque les riches donnaient de l’argent pour stimuler les productions théâtrales. Le terme «investisseur providentiel» a été utilisé pour la première fois par William Wetzel de l’Université du New Hampshire, fondateur du Center for Risk Research. Wetzel a réalisé une étude sur la façon dont les entrepreneurs ont levé des capitaux.

Qui peut être un investisseur providentiel ?

Les investisseurs providentiels sont généralement des personnes qui ont obtenu le statut “d’investisseur accrédité”, mais ce n’est pas une condition préalable. La Securities and Exchange Commission (SEC) définit un “investisseur accrédité” comme une personne ayant une valeur nette de 1 million de dollars ou plus en actifs (hors résidences personnelles), ou qui a gagné 200 000 dollars de revenus au cours des deux dernières années, ou avoir un revenu de placement combiné de 300 000 $ pour les couples mariés. En revanche, être un investisseur qualifié n’est pas synonyme d’être un investisseur providentiel.

Essentiellement, ces personnes ont les finances et le désir de financer de nouvelles entreprises. Cela est bien accueilli par les startups avides de liquidités qui trouvent les investisseurs providentiels beaucoup plus attrayants que d’autres formes de financement plus prédatrices.

Ressources de financement

Les investisseurs providentiels utilisent généralement leur propre argent, contrairement aux investisseurs en capital-risque qui prennent l’argent mis en commun de nombreux autres investisseurs et le placent dans un fonds géré de manière stratégique.

Bien que les investisseurs providentiels représentent généralement des particuliers, l’entité qui fournit réellement les fonds peut être une société à responsabilité limitée (LLC), une société, une fiducie ou un fonds commun de placement, parmi de nombreux autres types de véhicules.

Profil d’investissement

Les investisseurs providentiels qui lancent des startups qui échouent à leurs débuts perdent entièrement leurs investissements. C’est pourquoi les investisseurs providentiels professionnels recherchent des opportunités pour une stratégie de sortie définie, des acquisitions ou des offres publiques initiales (IPO).

Le taux de rendement interne effectif d’un portefeuille réussi pour les investisseurs providentiels est d’environ 22 %. Bien que cela puisse sembler bon pour les investisseurs et sembler trop coûteux pour les entrepreneurs en démarrage, des sources de financement moins chères, telles que les banques, ne sont généralement pas disponibles pour de telles entreprises commerciales. Cela rend les investissements providentiels parfaits pour les entrepreneurs qui éprouvent encore des difficultés financières pendant la phase de démarrage de leur entreprise.

L’investissement providentiel a augmenté au cours des dernières décennies, car l’attrait des rendements lui a permis de devenir une source principale de financement pour de nombreuses startups. Ceci, à son tour, a favorisé l’innovation qui se traduit par une croissance économique.