La fuite des cerveaux : définition, causes, effets et exemples

Qu’est-ce que la fuite des cerveaux ?

La fuite des cerveaux est un terme d’argot qui indique une émigration ou une migration substantielle d’individus. Une fuite des cerveaux peut résulter de troubles au sein d’une nation, de l’existence d’opportunités de carrière favorables dans d’autres pays ou du désir de rechercher un niveau de vie plus élevé. En plus de se produire géographiquement, la fuite des cerveaux peut également se produire au niveau organisationnel ou industriel lorsque les travailleurs bénéficient d’un meilleur salaire, d’avantages sociaux ou d’une mobilité ascendante au sein d’une autre entreprise ou industrie.

Points clés à retenir

  • La fuite des cerveaux est un terme d’argot qui indique une émigration ou une migration substantielle d’individus.
  • La fuite des cerveaux peut résulter de troubles politiques ou d’opportunités de carrière plus favorables ailleurs.
  • Cela fait perdre aux pays, aux industries et aux organisations une partie essentielle de personnes précieuses.
  • Certaines des conséquences de la fuite des cerveaux comprennent la perte de recettes fiscales.
  • L’un des meilleurs moyens de réduire la fuite des cerveaux consiste à stimuler les investissements publics dans l’économie locale.

Comprendre la fuite des cerveaux

Comme indiqué ci-dessus, la fuite des cerveaux est le mouvement de personnes d’une région à une autre. La fuite des cerveaux se produit souvent entre les pays et les villes où ils peuvent trouver de meilleures opportunités. Ils peuvent se déplacer pour chercher du travail ou un meilleur niveau de vie. La fuite des cerveaux peut également faire référence au mouvement des professionnels entre les entreprises et/ou les industries à la recherche de meilleurs salaires ou opportunités.

La fuite des cerveaux fait que les pays, les industries et les organisations perdent une partie essentielle de personnes précieuses. Le terme est souvent utilisé pour décrire le départ de certains professionnels, notamment des groupes de médecins, d’agents de santé, de scientifiques, d’ingénieurs ou de professionnels de la finance. Lorsque ces personnes partent, les lieux qu’elles quittent sont endommagés de deux manières principales :

  1. L’expertise se perd avec chaque émigrant, diminuant l’offre de cette profession.
  2. L’économie (du pays) est lésée car chaque professionnel représente des unités de dépenses excédentaires.

Les professionnels gagnent souvent des salaires élevés, de sorte que leur départ réduit les dépenses de consommation dans cette région ou dans le pays dans son ensemble.

Fuite des cerveaux géographique, organisationnelle et industrielle

La fuite des cerveaux peut se produire à différents niveaux : fuite des cerveaux géographique, organisationnelle et industrielle.

Fuite géographique des cerveaux

La fuite des cerveaux géographique se produit lorsque des professionnels talentueux fuient un pays ou une région et finissent par s’installer dans un pays qui, selon eux, leur offre de meilleures opportunités.

Plusieurs causes communes précipitent la fuite des cerveaux géographiquement, notamment l’instabilité politique, la mauvaise qualité de vie, l’accès limité aux soins de santé et les opportunités économiques limitées. Ces facteurs poussent les travailleurs qualifiés et talentueux à quitter leur pays d’origine pour des endroits qui offrent de meilleures opportunités.

Exode des cerveaux organisationnel et industriel

La fuite des cerveaux organisationnels implique l’exode massif de travailleurs talentueux d’une entreprise, souvent parce qu’ils perçoivent une instabilité, un manque d’opportunités au sein de l’entreprise ou peuvent penser qu’ils peuvent plus facilement atteindre leurs objectifs de carrière dans une autre entreprise. La fuite des cerveaux industriels se produit lorsque des travailleurs qualifiés quittent non seulement une entreprise, mais toute une industrie.

Ces deux formes de fuite des cerveaux sont souvent un sous-produit d’un paysage économique en évolution rapide dans lequel les entreprises et les industries incapables de suivre le rythme des changements technologiques et sociaux perdent leurs meilleurs travailleurs au profit de ceux qui le peuvent.

Causes de la fuite des cerveaux

Alors, qu’est-ce qui cause la fuite des cerveaux? Comme indiqué ci-dessus, il existe plusieurs facteurs sous-jacents qui conduisent à ce phénomène. Cependant, ils peuvent varier selon le type de fuite des cerveaux.

Certaines des principales raisons pour lesquelles les gens choisissent de quitter leur pays ou leur région d’origine incluent :

  • Opportunités économiques, y compris des emplois nouveaux et de meilleure qualité, un niveau de vie plus élevé, l’accès au logement et aux soins de santé
  • Conflits politiques et instabilité
  • Persécution pour des raisons de religion, de sexe ou de sexualité

Bien que la fuite des cerveaux soit principalement géographique, il existe une fuite des cerveaux qui résulte de facteurs situationnels. Par exemple, les travailleurs qualifiés peuvent quitter les entreprises et les industries lorsque les machines et la technologie remplacent le travail humain.

La fuite des cerveaux est également connue sous le nom de fuite du capital humain.

Les effets de la fuite des cerveaux

La fuite des cerveaux peut avoir des conséquences importantes. Les effets se font sentir non seulement dans la zone où se produit la fuite des cerveaux, mais aussi là où le gain de cerveaux a lieu (où les gens se déplacent). Et cela peut souvent avoir une réaction en chaîne.

Les zones touchées par la fuite des cerveaux se retrouvent avec une pénurie de capital humain. Les professionnels qui partent ailleurs finissent par laisser un immense vide à combler, pas toujours facile à combler. Pensez aux professionnels de la santé des pays en développement qui se déplacent vers des régions du monde développé à la recherche de meilleures opportunités. Il se peut qu’il n’y ait pas suffisamment de personnes (qualifiées) pour les remplacer lorsqu’ils partent, ce qui affecte la qualité des soins de santé pour ceux qui restent.

Un autre effet dans les régions connaissant la fuite des cerveaux est la perte de revenus. Les gouvernements dépendent des impôts sur le revenu pour financer leurs programmes sociaux et leurs projets d’infrastructure. Un exode massif entraîne une baisse des recettes fiscales qui peut ralentir la croissance économique et le développement.

Les zones qui voient le gain de cerveau sont également touchées. Certains de ces facteurs incluent le surpeuplement (en particulier dans les grandes régions métropolitaines où plus d’opportunités sont disponibles). Plus de personnes dans une zone exerce une pression sur les ressources, ce qui peut entraîner une hausse des prix et des taxes.

Des mesures pour réduire la fuite des cerveaux

Bien qu’il n’y ait pas de solution facile à la fuite des cerveaux, il y a certaines choses que les chefs d’entreprise et les chefs de gouvernement peuvent faire pour la réduire ou la minimiser. Ceux-ci inclus:

  • Accroître les investissements dans certains secteurs de l’économie.
  • Offrir des salaires compétitifs
  • Ouvrir la voie à une réforme juridique et sociale
  • Améliorer la qualité des ressources, telles que le logement et les soins de santé.
  • Offrir des solutions de logement abordable.

exemples de fuite des cerveaux

Fuite des cerveaux en Ukraine

La guerre et les conflits sont d’excellents catalyseurs de la fuite des cerveaux. Cela était évident après l’invasion russe de l’Ukraine. Des études menées par le Parlement européen indiquent un déplacement massif de la population du pays à travers l’Union européenne (UE). L’un des principaux domaines examinés dans l’étude était le mouvement étudiant. Le nombre d’étudiants quittant l’Ukraine a doublé, passant de 25 000 à 50 000 entre 2007 et 2014. Ce nombre est passé à environ 78 000 en 2019. La plupart de ces étudiants étaient inscrits dans des établissements postsecondaires en Pologne.

Certains professionnels quittant l’Ukraine ont du mal à trouver du travail dans leur domaine dans d’autres pays en raison d’un manque de travail disponible ou de compétences transférables. En tant que tels, certains choisissent d’accepter des emplois moins bien rémunérés pour trouver un sentiment de sécurité et de sûreté.

Mais ce n’est pas seulement l’Ukraine qui connaît une fuite des cerveaux. En fait, la Russie connaît également une fuite du capital humain. Les sanctions économiques imposées au pays par les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada ont un impact profond sur les citoyens russes. Le gouvernement fédéral a également mis en place des lois qui punissent les citoyens qui soutiennent l’Ukraine. On estime que jusqu’à 200 000 Russes ont quitté le pays.

Exode des cerveaux de Porto Rico

La fuite des cerveaux a été une conséquence majeure de la crise de la dette portoricaine en cours à partir de 2019. Cela était particulièrement évident dans l’exode de professionnels de la santé qualifiés, qui a durement frappé l’île. Alors que près de la moitié des résidents de Porto Rico reçoivent Medicare ou Medicaid, l’île reçoit beaucoup moins de financement fédéral pour payer ces programmes que les États de taille similaire sur le continent, comme le Mississippi.

Ce manque de fonds, combiné à la situation financière désastreuse de l’île, entrave sa capacité à offrir une rémunération compétitive aux médecins, infirmières et autres personnels médicaux. En conséquence, ces professionnels auraient quitté l’île en masse à la recherche d’opportunités plus lucratives sur le continent.

Cette forme de fuite des cerveaux a également été exacerbée par l’ouragan Maria, qui a frappé l’île en septembre 2017, créant encore plus d’incitations à l’émigration.

Que signifie la fuite des cerveaux ?

La fuite des cerveaux est un terme d’argot qui fait référence à la perte de capital humain d’une région à une autre ou d’une industrie à une autre. La fuite des cerveaux se produit souvent lorsque des personnes et des professionnels qualifiés quittent leur pays d’origine (dans la plupart des cas des pays en développement) et vont ailleurs pour profiter de meilleures opportunités. Cela se produit également lorsque des personnes quittent un domaine de la main-d’œuvre et se rendent dans un autre pour l’une des mêmes raisons.

Comment la croissance économique aide-t-elle à lutter contre la fuite des cerveaux ?

La fuite des cerveaux se produit lorsqu’il y a un manque d’opportunités dans un certain domaine. Par exemple, les professionnels qui vivent dans un pays en développement peuvent partir pour de meilleures opportunités dans certaines parties du monde développé. Faire des investissements économiques pour alimenter la croissance incite souvent les gens à rester, car cela signifie l’accès à de meilleures (et plus) ressources, la prospérité économique personnelle et le potentiel d’un niveau de vie plus élevé.

Quel impact la fuite des cerveaux a-t-elle sur les pays en développement ?

La fuite des cerveaux ou l’exode du capital humain a souvent un impact énorme sur les pays en développement. Cela laisse souvent un vide difficile à combler, car il n’y a peut-être pas autant de personnes ayant des compétences similaires pour combler ce vide. Cela entraîne également une perte de recettes fiscales, ce qui peut entraîner une augmentation des impôts pour combler le manque à gagner. Les citoyens peuvent ne pas être en mesure d’accéder à des ressources de qualité telles que l’éducation et les soins de santé, ce qui affecte également leur qualité de vie.

La ligne du bas

Le capital humain est un élément vital de l’économie. Mais lorsque les conditions deviennent difficiles, ces personnes peuvent chercher ailleurs de meilleurs emplois, des salaires plus élevés et un meilleur niveau de vie. Un exode massif de personnes peut conduire à ce qu’on appelle une fuite des cerveaux. Lorsque le capital humain est épuisé dans une zone donnée, cela peut avoir des effets durables sur l’économie locale.