Origine

Qu’est-ce que l’origine ?

L’origination est le processus en plusieurs étapes que chaque individu doit suivre pour obtenir une hypothèque ou un prêt immobilier. Le terme s’applique également à d’autres types de prêts personnels amortis. L’origination est généralement un processus long et est supervisée par la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) pour se conformer au titre XIV de la loi Dodd-Frank sur la réforme de Wall Street et la protection des consommateurs.

Des frais de montage de prêt, généralement autour de 1% du prêt, sont destinés à compenser le prêteur pour le travail impliqué dans le processus.

  • Le processus d’origination implique souvent une série d’étapes et est supervisé par la FDIC.
  • La préqualification est la première étape du processus de montage lorsqu’un agent de crédit rencontre un emprunteur et obtient toutes les informations de base et les faits liés à la propriété et au revenu en question.
  • Ensuite, toute la paperasserie et la documentation sont exécutées dans le cadre d’un programme automatisé de vérification de l’approbation des prêts.

comprendre l’origine

Les emprunteurs doivent soumettre plusieurs types d’informations et de documents financiers à un prêteur hypothécaire au cours du processus de montage, y compris les déclarations de revenus, l’historique des paiements, les informations de carte de crédit et les soldes bancaires. Les prêteurs hypothécaires utilisent ensuite ces informations pour déterminer le type de prêt et le taux d’intérêt auquel l’emprunteur est éligible.

Les prêteurs s’appuient également sur d’autres informations, en particulier le rapport de solvabilité de l’emprunteur, pour déterminer l’admissibilité au prêt.

L’origination comprend la préqualification de l’emprunteur ainsi que la souscription, et les prêteurs facturent généralement des frais d’origination pour couvrir les coûts associés.

Exigences d’origine

La préqualification est la première étape du processus. L’agent de crédit rencontre l’emprunteur et obtient toutes les informations et données de base relatives aux revenus et aux biens que le prêt est destiné à couvrir.

À ce stade, le prêteur détermine le type de prêt auquel la personne est admissible, comme un prêt personnel. Les prêts à taux fixe ont un taux d’intérêt continu pendant toute la durée de vie du prêt, tandis que les prêts hypothécaires à taux révisable (ARM) ont un taux d’intérêt qui fluctue par rapport à un indice ou au prix d’une obligation, comme les actions du Trésor. Les prêts hybrides comportent des aspects de taux d’intérêt des prêts fixes et ajustables. La plupart du temps, ils commencent avec un taux fixe et finissent par se convertir en ARM.

L’emprunteur reçoit une liste d’informations nécessaires pour remplir la demande de prêt au cours de cette étape. Cette documentation complète requise comprend généralement le contrat d’achat et de vente, les formulaires W-2, les relevés de profits et pertes pour les travailleurs indépendants et les relevés bancaires. Il comprendra également des relevés hypothécaires si le prêt est destiné à refinancer une hypothèque existante.

L’emprunteur remplit une demande de prêt et soumet tous les documents nécessaires. L’agent de crédit remplit ensuite les documents légalement requis pour traiter le prêt.

Considérations particulières

Le processus est maintenant hors des mains de l’emprunteur. Toute la documentation soumise et signée jusqu’à présent est archivée et passe par un programme d’inscription automatisé pour approbation.

Certains fichiers peuvent être envoyés à un abonné pour approbation manuelle. L’agent de crédit obtient ensuite l’évaluation, demande des informations sur l’assurance, planifie une clôture et envoie le dossier de prêt au processeur. Le processeur peut demander des informations supplémentaires, si nécessaire, pour examiner l’approbation du prêt.

Certains emprunteurs peuvent être éligibles à des prêts gouvernementaux, tels que ceux fournis par la Federal Housing Authority (FHA) ou le Department of Veterans Affairs (VA). Ces prêts sont considérés comme non conventionnels et sont structurés de manière à faciliter l’achat d’un logement pour les personnes éligibles. Ils ont souvent des taux de qualification inférieurs et peuvent nécessiter peu ou pas d’acompte, et par conséquent, le processus de montage peut être un peu plus facile.