Qu’est-ce qu’un garant ? Définition, exemple et responsabilités

Qu’est-ce qu’un garant ?

Un garant est un terme financier qui décrit une personne qui promet de rembourser la dette d’un emprunteur au cas où l’emprunteur manquerait à son obligation de prêt. Les garants mettent en gage leurs propres actifs en garantie des prêts. Dans de rares cas, les individus agissent comme leurs propres garants, ont mis en gage leurs propres actifs contre le prêt. Le terme « garant » est souvent utilisé de manière interchangeable avec le terme « cautionnement ».

Points clés à retenir

  • Un garant garantit de payer la dette d’un emprunteur en cas de défaut de paiement de l’emprunteur sur une obligation de prêt.
  • Le garant garantit un prêt en collatéralisant ses actifs.
  • Un garant décrit alternativement quelqu’un qui vérifie l’identité d’une personne essayant d’obtenir un emploi ou d’obtenir un passeport.
  • Contrairement à un cosignataire, un garant n’a aucun droit sur l’actif acheté par l’emprunteur.
  • Si l’emprunteur fait défaut sur son prêt, le garant est responsable de l’obligation en cours, qu’il doit respecter, sinon des poursuites judiciaires peuvent être intentées contre lui.

Comprendre un garant

Un garant a généralement plus de 18 ans et réside dans le pays où l’accord de paiement est conclu. Les garants présentent généralement des antécédents de crédit exemplaires et des revenus suffisants pour couvrir les remboursements du prêt en cas de défaillance de l’emprunteur, auquel cas les actifs du garant peuvent être saisis par le prêteur. Et si l’emprunteur est chroniquement en retard, le garant peut être contraint de payer des intérêts supplémentaires dus ou des frais de pénalité.

Types de garants

Il existe de nombreux scénarios différents où vous auriez besoin d’utiliser un garant. Cela va de l’aide aux personnes ayant un mauvais crédit à simplement aider ceux qui n’ont pas un revenu assez élevé. Les garants ne doivent pas nécessairement être responsables de la totalité de l’obligation monétaire de la garantie. Vous trouverez ci-dessous différentes situations qui nécessiteraient un garant, ainsi que le type de garant dans une garantie spécifique.

Garants en tant que certificateurs

En plus de mettre en gage leurs actifs en garantie de prêts, les garants peuvent également aider les personnes à trouver un emploi et à obtenir des documents de passeport. Dans ces situations, les garants certifient connaître personnellement les demandeurs et corroborent leur identité en confirmant des pièces d’identité avec photo.

Limité vs Illimité

Comme défini dans les termes de l’accord de prêt, un garant peut être limité ou illimité, en ce qui concerne les conditions et les niveaux de participation financière. Exemple : Un garant limité peut être tenu de garantir un prêt jusqu’à un certain temps, après quoi l’emprunteur n’assume que les paiements restants et ne subit que les conséquences d’un défaut.

Un garant limité peut également n’être responsable que d’un certain pourcentage du prêt, appelé la somme de la pénalité. Cela diffère des garants illimités, qui sont responsables du montant total du prêt pendant toute la durée du contrat.

Autres contextes pour les garants

Les garants ne sont pas seulement utilisés par les emprunteurs ayant de mauvais antécédents de crédit. Plus précisément : les propriétaires exigent fréquemment que les nouveaux locataires des propriétés fournissent des garants de bail. Cela se produit couramment avec les étudiants dont les parents assument le rôle de garant, au cas où le locataire ne serait pas en mesure de payer le loyer ou romprait prématurément le bail.

Garants vs. Cosignataires

Un garant diffère d’un cosignataire, qui est copropriétaire du bien et dont le nom apparaît sur les titres. Les accords de cosignature se produisent généralement lorsque le revenu admissible de l’emprunteur est inférieur au montant stipulé dans l’exigence du prêteur. Cela diffère des garants, qui n’interviennent que lorsque les emprunteurs ont des revenus suffisants mais sont frustrés par de mauvais antécédents de crédit. Les cosignataires partagent la propriété d’un actif, tandis que les garants n’ont aucun droit sur l’actif acheté par l’emprunteur.

Cependant, dans le cas où l’emprunteur aurait une réclamation contre un tiers qui a causé le défaut, le garant a le droit d’invoquer un processus appelé «subrogation» («se mettre à la place de l’emprunteur») pour récupérer des dommages-intérêts.

Par exemple, dans un contrat de location, un cosignataire serait responsable du loyer dès le premier jour, tandis qu’un garant ne serait responsable du loyer que si le locataire manque un paiement. Cela s’applique également à tout prêt. Les garants ne sont informés que lorsque l’emprunteur est en défaut, et non pour les paiements antérieurs.

En cas de défaillance, l’historique de crédit du garant peut être affecté négativement, ce qui peut limiter ses propres chances d’obtenir des prêts à l’avenir.

En substance, un cosignataire porte une responsabilité financière plus importante qu’un garant, puisqu’un cosignataire est également responsable dès le début de l’accord, tandis qu’un garant n’est responsable qu’en cas de défaillance de la partie principale au contrat.

Avantages et inconvénients des garants

Dans un accord avec un garant, les avantages incombent généralement au mandant du contrat, tandis que les inconvénients incombent généralement au garant. Avoir un garant signifie que le prêt ou l’accord a de meilleures chances d’être approuvé et beaucoup plus rapidement. Il y a de fortes chances que vous puissiez vous permettre d’emprunter davantage et de bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt. Bien que les prêts garantis aient tendance à avoir des taux d’intérêt plus élevés.

Dans un contrat de location, une façon d’éviter le besoin d’un garant est de payer quelques mois de loyer à l’avance si vous êtes en mesure de le faire.

Les inconvénients résident dans le garant. Si la personne que vous garantissez ne paie pas ses obligations, vous êtes alors obligé de payer le montant. Si vous n’êtes pas financièrement en mesure d’effectuer les paiements, vous êtes toujours responsable du montant et votre pointage de crédit en sera affecté négativement et des poursuites judiciaires pourraient être intentées contre vous. De plus, si vous obtenez un prêt, votre capacité à emprunter de l’argent supplémentaire pour autre chose est limitée car vous êtes lié à une obligation existante.

avantage

  • Il aide un emprunteur à obtenir un prêt ou à louer beaucoup plus facilement.

  • Il permet la possibilité d’emprunter un montant plus important.

  • Cela peut aider l’emprunteur à améliorer ses antécédents de crédit.

les inconvénients

  • La caution peut être responsable de l’obligation en cours.

  • La cote de crédit du garant pourrait être affectée négativement.

  • La possibilité d’obtenir un autre prêt pour un usage distinct est limitée.

Un garant est-il cosignataire ?

Bien que les termes soient utilisés de manière interchangeable, les deux sont différents. Un cosignataire assume une responsabilité égale dans une transaction, est copropriétaire de l’actif et est responsable des paiements dès le début de la transaction. Un garant n’est responsable des paiements qu’une fois que la partie principale à l’accord est défaillante et est ensuite notifiée par le prêteur. Un cosignataire a plus de responsabilité financière qu’un garant.

Un parent est-il garant ?

Un parent peut agir et agit souvent comme garant d’un enfant pour le premier bien locatif de son enfant, car les revenus de l’enfant ne sont généralement pas assez élevés à un jeune âge.

Comment se qualifie-t-on en tant que garant ?

Différents accords et différents prêteurs ont des exigences différentes pour un garant. Au minimum, un garant devra avoir une cote de crédit élevée sans aucun problème sur son dossier de crédit. Ils devront également avoir un revenu qui est un certain multiple des frais mensuels ou annuels.

Combien faut-il gagner pour être garant ?

Il n’y a pas de montant spécifique qu’une personne doit gagner pour être un garant. Le montant est directement lié au prêt en question ou à la location d’un bien. Pour les contrats de location, les propriétaires s’attendent généralement à ce que le garant ait un revenu annuel d’au moins 40 fois le loyer mensuel.

Que se passe-t-il si un garant ne peut pas payer ?

Si une caution est incapable de payer, elle et le locataire sont responsables des obligations. Le prêteur engagera une procédure de recouvrement contre le garant et le locataire, ce qui affectera négativement le profil de crédit des deux.

La ligne du bas

Un garant est une personne qui s’engage à payer la dette d’un emprunteur en cas de manquement de l’emprunteur à ses obligations. Un garant n’est pas l’une des principales parties à l’accord, mais est considéré comme une commodité supplémentaire pour un prêteur. Un garant aura un bon pointage de crédit et gagnera un revenu suffisant pour répondre à l’obligation.

Avoir un garant sur un contrat de prêt profite grandement à l’emprunteur. Cela permet à un accord d’être approuvé beaucoup plus rapidement et souvent pour un montant plus élevé.

En cas de défaillance de l’emprunteur, le garant doit remplir l’obligation. S’ils ne le font pas, ils restent responsables et peuvent être poursuivis pour le montant impayé. Ils verront également un impact négatif sur votre pointage de crédit.