Troc (ou troc) Définition, usages et exemple

Qu’est-ce que le troc ?

Le troc est un acte d’échange de biens ou de services entre deux ou plusieurs parties sans l’utilisation d’argent ou d’un moyen monétaire, comme une carte de crédit. Essentiellement, le troc implique la fourniture d’un bien ou d’un service par une partie en échange d’un autre bien ou service par une autre partie.

Un exemple simple d’arrangement de troc est celui d’un charpentier construisant une clôture pour un fermier. Au lieu que l’agriculteur paie au constructeur 1 000 $ en espèces pour la main-d’œuvre et les matériaux, l’agriculteur pourrait récompenser le charpentier avec 1 000 $ en récoltes ou en nourriture.

Points clés à retenir

  • Le troc est l’échange de biens et de services entre deux ou plusieurs parties sans utiliser d’argent.
  • C’est la plus ancienne forme de commerce.
  • Les particuliers et les entreprises échangent des biens et des services entre eux sur la base d’estimations équivalentes des prix et des biens.
  • L’IRS considère le troc comme une forme de revenu imposable.

comprendre le troc

Le troc repose sur un concept simple : deux personnes négocient pour déterminer la valeur relative de leurs biens et services et se les offrent dans un échange équitable. C’est la plus ancienne forme de commerce, remontant à une époque antérieure à l’existence de la monnaie forte.

Alors que la génération actuelle de personnes âgées a troqué pour les biens limités à portée de main (c’est-à-dire les produits et le bétail) ou les services qu’ils pourraient personnellement fournir (c’est-à-dire la menuiserie et la couture) à quelqu’un qu’ils connaissaient, aujourd’hui la plupart des Américains ont accès à une source presque illimitée de partenaires de troc potentiels via Internet.

Pratiquement n’importe quel article ou service peut être échangé si les parties concernées acceptent les conditions de l’échange. Les particuliers, les entreprises et les pays peuvent bénéficier de ces échanges sans numéraire, en particulier s’ils manquent de devises étrangères pour obtenir des biens et des services.

avantages du troc

Le troc permet aux gens d’échanger des articles qu’ils possèdent mais qu’ils n’utilisent pas contre des articles dont ils ont besoin, tout en gardant leur argent disponible pour les dépenses qui ne peuvent pas être payées par le troc, comme une hypothèque, des factures médicales et des services publics.

Le troc peut avoir un avantage psychologique car il peut créer une relation personnelle plus profonde entre les partenaires commerciaux qu’une transaction monétisée typique. Le troc peut également aider les gens à créer des réseaux professionnels et à commercialiser leurs entreprises.

En période de ralentissement économique, le troc peut être un excellent moyen d’obtenir les biens et services dont vous avez besoin sans vous ruiner.

À un niveau plus large, le troc peut aboutir à l’allocation optimale des ressources en échangeant des biens en quantités qui représentent des valeurs similaires. Le troc peut également aider les économies à atteindre l’équilibre, qui se produit lorsque la demande est égale à l’offre.

Comment les individus échangent

Lorsque deux personnes ont des articles que l’autre veut, les deux parties peuvent déterminer les valeurs des articles et fournir la quantité qui se traduit par une allocation optimale des ressources.

Par exemple, si une personne a 20 livres de riz d’une valeur de 10 $, elle peut l’échanger avec une autre personne qui a besoin de riz et qui a quelque chose que la personne veut d’une valeur de 10 $. Une personne peut également échanger un article contre quelque chose dont elle n’a pas besoin parce qu’il existe un marché prêt pour se débarrasser de cet article.

Comment les entreprises troquent

Les entreprises peuvent vouloir échanger leurs produits contre d’autres produits parce qu’elles n’ont pas le crédit ou l’argent pour acheter ces biens. C’est un moyen efficace de négocier car les risques de change sont éliminés.

L’exemple contemporain le plus courant de transactions de troc interentreprises (B2B) est un échange de temps ou d’espace publicitaire; il est typique pour les petites entreprises d’échanger des droits publicitaires dans les espaces commerciaux de l’autre. Le troc se produit également entre les entreprises et les particuliers. Par exemple, un cabinet d’experts-comptables peut fournir un rapport comptable à un électricien en échange du recâblage de ses bureaux par l’électricien.

Comment les pays troquent

Les pays ont également recours au troc lorsqu’ils sont lourdement endettés et incapables d’obtenir des financements. Les biens sont exportés en échange de biens dont le pays a besoin. De cette façon, les pays gèrent les déficits commerciaux et réduisent le montant de la dette qu’ils contractent.

Bourses de troc modernes

Bien que dans les temps anciens, il était principalement associé au commerce, le troc a été réinventé à cette époque grâce à Internet. Les échanges de troc en ligne sont devenus particulièrement populaires auprès des petites entreprises après la crise financière de 2008, qui a culminé avec la Grande Récession.

Selon Le New York Timesles échanges de troc ont enregistré des augmentations à deux chiffres du nombre de membres en 2008.

Alors que les perspectives et les ventes diminuaient, les petites entreprises se tournaient de plus en plus vers les échanges de troc pour générer des revenus. Ces échanges ont permis aux membres de trouver de nouveaux clients pour leurs produits et d’accéder à des biens et services en utilisant les stocks inutilisés.

Les échanges utilisaient également une monnaie personnalisée, qui pouvait être thésaurisée et utilisée pour acheter des services tels que des séjours à l’hôtel pendant les vacances. On estime que l’économie de troc pendant la crise financière a atteint 3 milliards de dollars.

Incidences fiscales du troc

L’Internal Revenue Service (IRS) considère le troc comme une forme de revenu et quelque chose qui doit être déclaré comme revenu imposable.

Selon les principes comptables généralement reconnus aux États-Unis (GAAP), les entreprises sont censées calculer la juste valeur marchande de leurs biens ou services échangés. Cela se fait en se référant aux transactions en espèces passées pour des biens ou des services similaires et en utilisant ce revenu historique comme valeur à déclarer. Lorsqu’il n’est pas possible de calculer avec précision la valeur, la plupart des biens échangés sont déclarés sur la base de leur valeur comptable.

Pour l’IRS, les dollars de troc estimés sont identiques aux dollars réels à des fins fiscales, ce qui signifie que les accords de troc sont considérés comme des paiements en espèces. Les dollars de troc sont déclarés comme un revenu et sont imposés dans l’année d’imposition au cours de laquelle le troc a eu lieu.

L’IRS fait également la distinction entre les différentes formes de troc, et il existe des règles légèrement différentes pour chaque type. La plupart des revenus d’entreprise non monétaires sont déclarés sur le formulaire 1040, annexe C : Bénéfice ou perte d’entreprise.

Étant donné que le troc a des implications fiscales, il vaut la peine de consulter un fiscaliste avant de prendre des engagements importants.

Comment faire du troc

Alors, comment un troc individuel peut-il réussir ? Voici quelques conseils:

Identifiez vos atouts : quels éléments possédez-vous dont vous pourriez facilement vous séparer ? Utilisez un œil critique pour examiner votre maison et considérer tous les biens que vous pourriez avoir entreposés ou qu’un autre membre de la famille ou un ami utilise actuellement. Si vous préférez offrir des services, évaluez honnêtement ce que vous pourriez offrir à d’autres qui paieraient autrement un professionnel. Il peut s’agir d’une compétence ou d’un talent, ou même d’un passe-temps, comme la photographie.

Mettez-y un prix : un troc réussi doit être satisfaisant pour les deux parties. Cela ne peut se produire que si les objets échangés sont évalués de manière réaliste. Si vous avez un article que vous aimeriez échanger, obtenez une évaluation précise. Un article ne vaut que ce que quelqu’un est prêt à payer pour cela. Alors, faites vos recherches et consultez la section “à vendre” sur eBay pour savoir combien les acheteurs en ligne ont payé pour des articles similaires.

Pour évaluer une prestation, demandez des devis locaux à des professionnels pour savoir à quel point le prix de leurs compétences peut être compétitif. N’oubliez pas d’être honnête sur vos compétences et de prendre en compte les coûts associés à l’échange ; par exemple, l’expédition (pour les marchandises) ou les matériaux (pour échanger une compétence).

Identifiez vos besoins : Soyez précis sur ce que vous recherchez dans un échange de troc. En plus des articles spécifiques dont vous pourriez avoir besoin, voici une liste de services potentiels que vous pourriez échanger :

  • baby-sitter/garderie
  • travaux de réparation automobile
  • Entretien de la pelouse / aménagement paysager
  • réparation d’ordinateur
  • Petits projets de rénovation domiciliaire.
  • Plomberie
  • aide au déménagement
  • Préparation d’impôt
  • Planification financière
  • emploi d’orthodontiste
  • Soins médicaux
  • Logement

Recherchez des partenaires de troc – Une fois que vous savez ce que vous avez à offrir et exactement ce dont vous avez besoin / voulez dans une situation de troc, recherchez un partenaire de troc. Si vous n’avez pas de personne ou d’entreprise en tête, essayez le bouche à oreille. Faites part à vos amis, collègues et réseaux sociaux de vos besoins spécifiques et de ce que vous voulez dans une situation de troc. Utilisez Facebook, LinkedIn et Twitter.

Découvrez les marchés d’échange en ligne et les enchères en ligne qui ont une composante de troc, comme Craigslist.com (cochez « À vendre » pour la catégorie de troc), Swapace.com et BarterQuest.com. Recherchez également les clubs de troc locaux. Votre chambre de commerce locale peut vous fournir des informations sur des clubs similaires dans votre région.

Faites l’affaire : après avoir trouvé un partenaire de troc, obtenez l’affaire par écrit. Assurez-vous de détailler quels services ou biens seront impliqués, la date de l’échange (ou le travail à faire) et tout recours si l’une ou l’autre des parties ne remplit pas sa part du marché. Si vous travaillez par l’intermédiaire d’une association de troc basée sur l’adhésion, ils vous fourniront probablement toute la structure et les documents dont vous avez besoin pour l’accord.

limites de troc

Le troc a ses limites. Les entreprises beaucoup plus grandes (c’est-à-dire en chaîne) n’accepteront pas l’idée et même les plus petites organisations peuvent limiter le montant en dollars des biens ou des services qu’elles échangeront ; paiement partiel.

Certaines entreprises qui ne peuvent pas troquer directement avec les clients peuvent être en mesure d’échanger des biens ou des services par le biais d’échanges commerciaux basés sur l’adhésion, tels que l’ITEX ou le Système monétaire international (IMS). En rejoignant un réseau commercial, qui facture souvent des frais, les membres peuvent échanger avec d’autres membres contre des « dollars » de troc. Chaque transaction est soumise à des frais minimums ; La bourse facilite les échanges et gère les composantes fiscales du troc, telles que la délivrance de formulaires 1099-B aux membres participants.

Vous pouvez trouver un échange près de chez vous grâce au répertoire des membres de l’International Reciprocal Trade Association (IRTA). Cependant, avant de vous inscrire et de payer une adhésion, assurez-vous que les membres offrent les types de biens et services dont vous avez besoin. Sinon, vous pourriez vous retrouver avec de l’argent de troc ou du crédit que vous ne pouvez pas utiliser.